Forum du site Bilis Magic World

Close-Up, Magie générale, Manipulation, Magie Comique, Mentalisme,
Illusions d'optiques, Grandes illusions,...
4 message(s) Page 1 sur 1
Bonjour à tous et bonne année,

Je voudrais savoir qui parmi vous utilise le forçage classique et avec quel taux de réussite ? J'ai commencé à travailler cette technique il y'a peu après avoir visionné un DVD de Dani Daortiz, avant ça j'avais lu la description du forçage classique dans Royal Road to card magic et Card College mais je n'arrivais pas à me représenter les choses.

Il me semble que peu de magiciens l'utilisent parce qu'elle ne permet pas une réussite sure à 100%, du coup ça pourrait être intéressant de partager nos expériences et idées sur ce forçage.

En ce qui me concerne, il semble que mon forçage ne soit pas assez subtil, j'ai eu le droit à quelques remarques du style « tu essaies de m'influencer ? » « il me propose la carte », ma mère sur qui j'ai commencé à tester le forçage et qui est dans la catégorie « spectateur facile » m'a dit qu'inconsciemment elle devait s'en douter un peu, pourtant c'était la personne sur qui je réussissais le mieux.

J'en viens à me demander si le forçage classique ne laisse pas toujours cette impression d'être influencé, comme un doute qui planerait dans l'esprit du spectateur …. ou encore si ça ne fonctionnerait pas un peu comme l'hypnose, la réussite du forçage serait proportionnelle au désir du spectateur de coopérer.

Pour l'instant j'ai noté deux stratégies dans le forçage classique : celle de Roberto Giobbi qui est basée sur la surprise et celle de Dani Daortiz qui semble mélanger le forçage classique et le forçage au temps, en connaissez-vous d'autre ? Comment gérez-vous le timing et la vitesse à laquelle vous faites passer les cartes ? J'ai l'impression que les gens sont déstabilisés quand je fais défiler les cartes devant eux, comme si ils attendaient plutôt que j'étale les cartes dans les mains et qu'ils puissent piocher au grès de leur envie.

Jusqu'à maintenant je procède ainsi, la carte à forcer est dans la moitié supérieure du jeu (contrairement à ce que préconise Roberto Giobbi, tout simplement parce que je n'ai pas toujours suffisamment de spectateur pour mettre en place la stratégie de la surprise) je commence à étaler les cartes en demandant à la personne « prends une carte s'il te plait » quand la main commence à s'avancer je continue d'étaler et quand elle arrive à proximité du jeu, j'avance un peu les cartes en faisant arriver la carte à forcer en insistant un peu « vas-y, prends en une ».

Auriez-vous des conseils ? Des impressions ? Des expériences similaires ? Ou au contraire, est-ce que vous avez plus de succès avec cette technique ?

A bientôt !
Perso, j'utilise le forçage souvent. Je pense qu'il ne faut pas se dire "est-ce qu'ils vont comprendre?" "comment faire mon forçage en faisant croire à l'autre qu'il choisit bien comme il veut!" tout simplement, tu peux faire un faux mélange avant de commencer tes spectateurs auront donc vu que tu as mélangé et ils croiront que tu as fais ça parce que rien n'est préparé, que tu fais ça de manière inconsciente avec l'habitude pour s'assurer que le choix de la carte sera au hasard. Après tout dépend du forçage que tu fais. Celui en cascade est intéressant mais il faut bien trouver le bon timing, au pire t'en rajoute, tu tournes la tête pour faire croire que tu ne connais pas la carte :lol: ou même "dites moi stop quand vous voulez?" Tu peux meme dire et la je pense perso ça marche à chaque fois je t'explique: tu forces une carte à ton spectateur mais il ne la prend pas tout de suite et tu lui demandes s'il veut changer. là 95% des gens pensent que tu t'es planté, qu'il ne fallait pas choisir cette carte et que tu ne pourras pas continuer, essaie tu verras, la plupart du temps ils te disent "non non" avec un regard du style "et tu fais quoi maintenant et là à ce moment là tu pourras te dire "c'est bon le tour est joué" et là tu retrouves la carte, et là tu tues ton spectateur, métaphoriquement bien sûr :lol:

Maxence.
Merci pour ta réponse Maxence :)

Pour tout te dire, ce n'est pas tant le fait de forcer une carte qui me pose problème, habituellement j'utilise le forçage au mélange hindou ou le forçage à l'effeuillage, mais bien le forçage classique qui me donne du fil à retordre. L'idée c'est que ce forçage ressemble comme deux gouttes d'eau à la manière classique de faire choisir une carte, c'est à dire en étalant les cartes en main, la contrepartie c'est qu'il n'est pas toujours fiable, surtout au début et que précisément pour le maîtriser il faut le pratiquer directement sur les spectateurs. Ce forçage en particulier je le vois utilisé assez rarement, mis à part exécuté par Roberto Giobbi dans le reportage "qui vient dîner ce soir" et Dani Daortiz dans les nombreuses démonstrations que l'on peut voir sur youtube. Je ne me souviens pas avoir déjà vu Bernard Bilis l'utiliser au PGCM, à mon avis dans ce cas précis il ne laisse rien au hasard, surtout pas une carte qui doit être forcée.

C'est là tout l'avantage, si je devais faire un tour pour lequel la carte doit absolument être forcée (parce que j'utilise une/des cartes spéciales ou autre), je n'utiliserais pas le forçage classique en revanche si je peux me permettre de changer de tour dans l'éventualité où le forçage classique ne fonctionnerait pas, alors j'ai un avantage, celui de connaître la carte choisie (si ça fonctionne bien sûr) et le forçage est au dessus de tout soupçon.

Je ne connais pas le forçage à la cascade, à quoi ça ressemble?
Pour s'y entrainer sans prendre de risque, il est bon de le faire à blanc, c'est à dire que même quand tu ne veux pas forcer tu le fais sur n'importe quelle carte sans même la connaître, ainsi petit à petit tu trouves le bon tempo, la bonne amplitude sur le décalage et beaucoup d'autres détails.
B.Bilis
4 message(s) Page 1 sur 1

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 0 invité(s)

cron